18 avril 2015 - Le patrimoine des belges s’est accru de 40% depuis 2001, en prenant en compte l’impact de l’inflation.
Telle est du moins la principale conclusion d’une enquête réalisée par la rédaction de l’Echo / De Tijd, et publiée dans les éditions du 18 avril 2015.

La hausse a été principalement alimentée par la forte valorisation des prix de l’immobilier (+ 87%).
L’épargne des belges s’est par ailleurs maintenue à un niveau très élevé, et la reprise des valeurs boursières a également contribué à l’enrichissement de la population.

La prospérité accrue ne se traduit pas pour autant par une répartition plus égale des ressources.
C’est ainsi que 10% des ménages possèdent 44% des revenus des particuliers. Cette moyenne est notamment influencée par la valorisation de diverses grandes fortunes, dont celles des milliardaires Albert Frère et Marc Coucke.

L’accroissement significatif de la fortune des belges, et notamment de leur patrimoine immobilier, constitue peut-être un des facteurs explicatifs de la hausse du produit des legs à finalité philanthropique.
Le Royaume-Uni a également bénéficié d’une augmentation de la valeur des legs à finalité philanthropique liée à la hausse des prix de l’immobilier (article).

Source:
'Belg sinds 2001 al 40% rijker' - Article publié dans De Tijd & L'Echo (18-04-2015)

connecter
Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2