Flandre: davantage d'organisations caritatives bénéficiaires

Evolution globale
15/05/2019 - L’évolution récente des legs est mieux connue pour la Flandre que ce n’est le cas pour Bruxelles ou la Wallonie.
Un article du quotidien Gazet van Antwerpen (13/04/2019) rapporte que, concernant la Flandre, le total des legs qui ont fait l’objet d’une imposition s’élevait en 2017 à 11,5 milliards d’euros.
Ce montant comprenait à parts égales d’une part des actions et des placements, d’autre part des biens immobiliers.

Le journal précise que le montant moyen des legs varie fort de commune à commune.
Les moyennes les plus élevées ont été enregistrées à Rhode St. Genèse (335.000 €), Wezembeek-Oppem (290.000 €), Laethem St. Martin (257.000 €), Kraainem (239.000 €), Tervuren (232.000 €) et Overijse (223.000 €).
La commune de Heers, dans le Limbourg, enregistre le montant moyen le plus faible (62.000 €).

Legs en faveur de l'intérêt général
Concernant les legs en faveur de causes d'intérêt général, l'article indique que pas moins de 1.258 organisations en ont bénéficié en 2018, soit une hausse de 16% par rapport à l'année précédente.

Les estimations relatives aux legs en faveur de l’intérêt général sont calculées sur base du produit des impôts prélevés sur les montants déclarés.
Les derniers résultats font état de quelque 23 millions d’euros d'impôts prélevés en Région flamande, soit une augmentation de 53% par rapport aux recettes enregistrées trois années plus tôt.

Wallonie, Bruxelles: apport important des legs au profit de causes d'intérêt général

Il ressort par ailleurs, cette fois au départ de données officielles collectées par Erik Todts (vice-Président AERF) qu'au niveau national la croissance des legs en faveur de l'intérêt général a connu une forte hausse en 2015 (tableau ci-dessous).

Ces statistiques officielles laissent apparaître que la Wallonie n'a bénéficié que d'une faible croissance des legs en faveur de l'intérêt général (tableau ci dessous).
Le montant global de ces legs est toutefois relativement élevé, en Wallonie et davantage encore à Bruxelles,  proportionnellement au nombre d'habitants ces deux régions.

Le dernier Baromètre de la Générosité publique, édité par le Fundraisers Forum, propose des estimations concernant l'année 2018 calculé cette fois sur base des comptes annuels de quelque 230 organisations caritatives. Cet échantillon comprend la plupart des grands acteurs de la collecte.
Les résultats cumulés de ce Baromètre sur les années 2016 - 2018 font état d'une stabilisation des recettes issues des testaments. 
L'analyse des legs enregistrés par les associations bénéficiaires permet d'identifier diverses causes qui bénéficient davantage de la générosité des testataires, et confirme que la croissance de cette générosité bénéficie surtout aux plus grands acteurs de la collecte.

Sources:
- Gazet van Antwerpen (13/04/2019) - 'Goede doelen strijken steeds vaker erfenis op'
- Erik Todts - 'About generosity in a 2 + 1 country' (Fundraisers Alliance, 25/04/2019)
- Fundraisers Forum - 'Baromètre de la générosité publique (année 2017)'

 

Blogs1b Actu

-Blogs2b Fundraising Belgium-
Blogs2b Fundraising worldwide
Blogs3b Covid 19
Blogs5b Legacy B-
Blogs6b Legacy W-
Blogs7b Next workshops

-

 

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2