Hausse des legs en faveur de causes d'intérêt général
(Région flamande)

En réponse à une question parlementaire de Katrien Schryvers, l'administration fiscale de la Flandre a publié différentes données statistiques intéressantes concernant l'évolution récente des legs en faveur des organisations d'intérêt général domiciliées en Flandre.
-> Katrien Schrijvers - 'Elke dag drie legaten aan het goede doel'

Quelque 733 legs ont été enregistrés en 2017 en faveur de 1.080 organisations d'intérêt général, pour un montant moyen de 340.000 euro.
Si le montant total est en augmentation de 442% par rapport à l'année 2016, l'administration précise que ce résultat exceptionnel est fortement influencé par un legs de plus de 100 millions d'euro en faveur d'une organisation dont le nom reste confidentiel.

Certaines thématiques, au nombre desquelles la santé et la protection animale, suscitent depuis longtemps davantage de générosité de la part des testataires. Gaia reconnait avoir reçu en 2017 près de deux millions d'euro au départ de legs, soit près de 50% des recettes de l'organisation.
Pour l'équipe en charge de la campagne nationale Testament-Be, contactée par Gazet van Antwerpen (10/04/2018), la croissance durable des legs en faveur de causes d'intérêt général bénéficie sans doute de l'impact de cette campagne, mais est également boostée par des tendances démographiques, tel que le vieillissement de la génération baby-boom, et par le succès croissant des legs en duo.

Mais il n'est pas inutile de rappeler que le legs en duo est dans certains cas une formule peu intéressante pour les associations bénéficiaires.
Marnix Puype (Testament-Be) conseille à ces dernières de se mettre à l'abri de mauvaises surprises, en exigeant de bénéficier d'au minimum 45% du montant de la transaction.

Répartition inégale des legs
Une fois encore plusieurs médias, tel De Morgen (11/04/2018 et Het Laatste Nieuws (11/04/2018) soulignent l'incontestable croissance des legs en faveur de causes d'intérêt général, sans jamais préciser que cette tendance ne profite essentiellement qu'à quelques dizaines d'organisations à forte notoriété.
Le dernier Baromètre de la Générosité publique (année 2016) édité par le Fundraisers Forum a confirmé cette tendance, qui avait déjà été observée les années précédentes.
-> Lire 'Baromètre de la générosité publique (2015-2016)'

-> Autre article relatif à l'évolution des legs en faveur de causes s'intérêt général (Région flamande, 2017):
    De Dikke Blauwe (08/05/2018) - 'Bijna kwart meer erfenissen in Vlaanderen naar goede doelen'

-> Autres articles d'actualité archivés sous 'Dons & legs (Belgique): chiffres-clés'

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2