2017-2018: legs en recul de 6%

F Forum sans detail18/12/2019 - La nouvelle édition du Baromètre édité par le Fundraisers Forum analyse l’évolution de 230 organisations dont les recettes issues des dons et legs s’élevaient à près de 450 millions d’euros en 2018.

2018, année de stabilisation de la générosité des Belges
Les résultats pour l’année 2018 accusent une légère diminution globale des recettes (- 1%).
Les dons ont bénéficié d'une hausse de 2% alors que l'année 2017 avait enregistré une augmentation de 8%.
Les legs sont en recul de 6%, après une année 2017 également déficitaire (-2%).

Barom2018 Annual growth

Legs : stabilisation au cours des années 2016 à 2018
La Belgique s’est distinguée pendant plusieurs années par une croissance significative des legs en faveur des causes d’intérêt général.
L'échantillon des 230 associations analysées dans notre Baromètre enregistre cependant une diminution sensible de ces recettes en 2018.
Ce recul n’est probablement guère significatif car l'impact de quelques legs exceptionnels peut provoquer de fortes variations au niveau des statistiques annuelles.
Notre Baromètre privilégie dès lors une analyse de leur évolution moyenne sur trois ans,  et constate une stabilisation de ces contributions sur la période 2016-2018.
Plus de 440 millions d’euros de legs ont été enregistrés au cours de cette période par les organisations reprises dans notre échantillon, soit une moyenne de 147 millions d’euros par an.

Répartition sectorielle des legs
Les causes dans le domaine de la santé ont bénéficié de plus de la moitié de ce montant: aide médicale dans les pays du Sud (12%), recherche médicale (21%), accompagnement des personnes handicapées et autres projets (20%).
Les organisations mobilisées en faveur de l’enfance et des projets en matière de précarité ou d’exclusion sociale figurent en seconde position, et collectent 17% des legs.
La générosité envers l'enseignement supérieur et la recherche est davantage alimentée par les legs (7% du total) que par les dons.
Ces estimations ne prennent pas en compte les testaments en faveur des refuges pour animaux, dont le volume est important mais difficile à évaluer.

Legs en duo
Nombre d’associations ont bénéficié de la formule du legs en duo, dont le gouvernement flamand a toutefois annoncé récemment la suppression prochaine pour les habitants du Nord du pays.

Dons et legs: secteurs bénéficiaires sur la période 2016-2018

Une analyse de la répartition des dons et legs sur les années 2016 à 2018 laisse apparaître une relative stabilité de la générosité globale de nos concitoyens par domaine d'intervention.

 Barom2018 Sectors

1 - Action internationale: 43% des dons et legs
La générosité des Belges a soutenu à hauteur de 43%, et pour un montant annuel moyen de 191 millions d’euros, de nombreuses causes relevant de la solidarité internationale.  
Un tiers de ces montants concerne des organisations actives dans le domaine médical, tel MSF, Médecins du Monde, Handicap International ou l'Action Damien.
Y figurent également diverses grandes organisations de coopération au développement - tel UNICEF, Oxfam et les Iles de Paix - ainsi que nombre de petites initiatives de solidarité Nord-Sud.

2 - Solidarité de proximité: 57% des dons et legs
57% des contributions de nos concitoyens sont versées au profit d'une grande diversité de causes actives en Belgique: recherche médicale, soutien aux personnes malades ou handicapées, enfance et précarité sociale, environnement et développement durable (252 millions d'euros).

- Santé, handicaps, maladies (29%)
Les initiatives dans le domaine des handicaps et maladies bénéficient de 28% du total des contributions, soit en moyenne 124 millions d’euros par an.
- Ce montant est collecté pour moitié par une demi-douzaine de grandes structures dédiées en tout ou partie à la recherche, telle la Fondation contre le Cancer, Télévie ou la Fondation Saint-Luc.  
- La seconde moitié des dons et legs dédiés à la santé vient principalement en aide aux structures d’accueil pour personnes handicapées. 
Ces organisations locales, de taille plus modeste, consolident souvent leur levée de fonds au travers d’événements de collecte qu’elles organisent avec l’aide de leurs bénévoles. Cette dernière catégorie de recettes n'est pas reprise dans notre Baromètre, faute de données comptables comparables.

- Enfance, précarité sociale (17%)
Particulièrement nombreuses mais souvent de taille modeste, les organisations engagées sur le terrain de l’enfance ou de la précarité sociale recueillent 17% des dons et legs, soit 73 millions d’euros sur base annuelle.
Mais on y retrouve également plusieurs grandes structures, tels la Croix-Rouge de Belgique, les Banques Alimentaires et les Restos du Cœur.

- Nature, environnement, développement durable (6%)
Les thématiques liées à l’environnement et à la protection de la nature recueillent 6% des contributions des Belges, soit un montant annuel moyen de 28 millions d’euros.
Bien que les thèmes de la transition écologique et du développement durable mobilisent nombre de nos concitoyens, cet engagement ne se reflétait pas encore, en 2018, dans une croissance significative des dons au profit d’associations actives sur ce créneau, tel Greenpeace.
On note cependant qu’un nombre croissant d’organisations, telles les Iles de Paix ou le C.N.C.D.-11.11.11, intègrent cette thématique transversale dans leurs projets autant que dans leur communication aux donateurs.

 - Culture et patrimoine 
La générosité des Belges en faveur de la culture et du patrimoine est un sujet relativement méconnu, que notre Baromètre de la Générosité n’a pu appréhender.
On sait que plusieurs grands établissements culturels, tels Bozar ou l’Opéra de la Monnaie, ainsi qu'un nombre croissant d'établissements culturels de taille moyenne mobilisent la générosité de particuliers et d’entreprises au sein de divers clubs de mécènes.

Principaux acteurs de la collecte (2018)
Nous proposons dans un article distinct le TOP 30 des organisations actives en levée de fonds, tant au plan national que par rôle linguistique (Wallonie-Bruxelles, Flandre-Bruxelles):
-> 'Top 30 des acteurs de la collecte (2018)'

Sources
Le Baromètre de la générosité publique a été élaboré pour l'essentiel au départ des comptes d'associations publiées à l'initiative de l’Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds (AERF) et de la Fondation Donorinfo.
Il a été complété par les résultats transmis par d'autres organisations qui font appel à la générosité des Belges, que nous remercions pour leur collaboration.

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2