Article réactualisé le 08/01/2015

Zoom sur les résultats 2012-2013 de 284 associations

Nous proposons ci-dessous quelques observations réalisées sur base d'une analyse de l'évolution 2012-2013 de la collecte de fonds.
Les estimations ont été réalisées au départ d'une analyse des résultatsde 284 associations, qui avaient collecté 319 millions d'euros en 2013.
Cet échantillon représente la majorité des plus grands acteurs de la collecte (54 associations collectant plus d'un million d'euros) et un ensemble relativement représentatif d'associations de taille modeste ou intermédiaire.

Lien vers les différents articles consacrés à l'évolution 2012-2013 de la collecte de fonds, et sur les considérations relatives aux limites de ce travail d'investigation: 'Générosité publique 2012-2013 – Estimations Fundraisers Forum'.

Evolution globale 2012-2013

Evolution globale (dons, mécénat, legs): augmentation de 16%, de 275 à 319 millions d'euros.
Dons et mécénat: augmentation de 11%, de 223 à 247 millions d'euros.
Legs: hausse de 38%, de 52 à 72 millions d'euros.

Evolution selon la taille des acteurs de la collecte

De fortes disparités apparaissent toutefois suivant l'importance des recettes issues de la levée de fonds.
Nous avons à cet effet réparti les associations en trois groupes, selon que le total de leurs recettes issues de la générosité publique se situe au-delà d'un million d'euros, entre ce montant et 100.000 €, ou à un niveau inférieur.

Grands acteurs de la collecte (recettes > 1 million d’euros)

Résultats pour 55 associations, soit 19 % de l'échantillon:
Recette globale: 287 m € (90 % du total collecté par les 284 associations).
Recettes issues des dons et du mécénat: 218 m. € (88 % du total)
Recettes issues des legs: 68 m. € (95 % du total).
Evolution des recettes issues de la générosité publique, de 2012 à 2013:

  • évolution globale: + 19 %
  • évolution des dons et du mécénat: + 13 %
  • évolution des legs: + 43 % 

Associations de taille intermédiaire (collecte entre 100.000 € et 1 m. €)

Résultats pour 79 associations, soit 28 % de l'échantillon:
Recette globale: 28 m € (9 % du total collecté par les 284 associations).
Recettes issues des dons et du mécénat: 24,8 m. € (10 % du total).
Recettes issues des legs: 3,4 m. € (4,5 % du total).
Evolution des recettes issues de la générosité publique, de 2012 à 2013:

  • évolution globale: - 2 %
  • évolution des dons et du mécénat: - 2 %
  • évolution des legs: - 2%

Petites associations (collecte inférieure à 100.000 €)

Résultats pour 150 associations, soit 53 % de l'échantillon:
Recette globale: 4,4 m € (1 % du total collecté par les 284 associations).
Recettes issues des dons et du mécénat: 4,1 m. € (2 % du total).
Recettes issues des legs: 0,2 m. € (0,4 % du total).
Evolution des recettes issues de la générosité publique, de 2012 à 2013:

  • évolution globale: - 22 % (70 associations sont en recul)
  • évolution des dons et du mécénat: - 12 % (69 associations enregistrent une diminution sur ce poste)
  • évolution des legs: - 72 % (11 associations enregistrent une diminution des recettes issues des legs, pour un total de 0,7 m €)

Faible performance des petites associations ?

La faible performance des petits acteurs de la collecte appelle quelques remarques:

  • Le SPF Finances comptabilise près de deux mille associations - pour la plupart de taille modeste - actives en collecte et bénéficiant d'un agrément pour la délivrance d'attestations fiscales. Quoique représentatif des petites associations actives en collecte et répertoriées sur différents portails d'information (Donorinfo, AERF, ONG Livre-Ouvert), notre sous-échantillon de 153 petites associations est donc quantitativement moins bien représenté dans la présente analyse que les deux autres catégories d'acteurs de la collecte.
  • La forte diminution des legs, principale cause des mauvais résultats enregistrés en 2013 sur ce segment, n'est peut-être pas représentative d'une tendance générale.
  • Le différentiel élevé entre les performances des plus petites et des plus grandes associations a pu être influencé par les appels de fonds au profit de l'urgence humanitaire aux Philippines (novembre 2013), dont les recettes ont consolidé les résultats de plusieurs grandes ONG.
  • Une analyse de l'évolution des recettes sur plusieurs années permettrait de confirmer le cas échéant l'hypothèse d'une captation de plus en plus forte de la générosité publique par les plus grandes causes.

Il semblerait néanmoins utile, malgré ces diverses restrictions, qu'une analyse et une réflexion de fond soit engagées concernant l'évolution de la générosité publique en faveur des nombreuses associations de taille modeste.

Lien vers tous les articles d'actualité recensés sous Archives 2013-2015 - Dons & legs: chiffres-clés

 

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2