De Morgen
23 Août - De Morgen publie sous le titre '2013 was recordjaar voor het goede doel'  un intéressant article faisant état d'une augmentation de 20% - pour l'année 2013 - des recettes en dons, legs et autres campagnes de collecte. L'estimation du Morgen repose sur une analyse des bilans de seize grandes associations.
L'article illustre toutefois combien les résultats financiers des plus grandes organisations de solidarité fluctuent souvent en fonction de facteurs spécifiques: crise humanitaire, legs exceptionnels, campagne de fundraising organisée tous les deux ans, etc.
On y lit par ailleurs que mécénat et la philanthropie pourraient connaitre une croissance soutenue dans les années à venir, à en croire Marc Flammang (Banque Degroof): les grandes associations lui semblent faire preuve d'une professionnalisation accrue dans l'approche des entreprises ainsi que des gestionnaires de fortune. 

RTBf (JT)
Une séquence du Journal télévisé de la RTBf (23/08 19h30) s'est à son tour fait l’écho de cette forte hausse de la collecte de fonds au profit de plusieurs grandes organisations humanitaires.
L’intitulé du reportage ‘Aide humanitaire – Les belges de plus en plus généreux’ peut cependant prêter à confusion. Car les chiffres publiés reflètent une tendance haussière qui ne pourrait être extrapolée à l’ensemble du secteur des organisations faisant appel à la générosité publique.

Ainsi le différentiel 2012-2013 des recettes émanant d’organisations engagées dans des opérations humanitaires d’urgence (MSF, Caritas, Unicef) résulte-t-il pour partie des campagnes de solidarité de 2013 dans le contexte de situations d'urgence, en Syrie et surtout aux Philippines. L’année 2012 n’avait pas été marquée par des urgences humanitaires aussi fortement médiatisées.

Concernant Caritas International, les recettes issues de la générosité publique n’ont pas cru de 15,2 m € à 19,9 m € (chiffres De Morgen et RTBf), mais de 3,2 m € à 8,4 m €, pour partie du fait de legs exceptionnels et de l'urgence 'Philippines'. L’augmentation considérable des recettes liées aux legs explique également une bonne part du résultat exceptionnel réalisé par la Fondation contre le Cancer.

Belga
L'intitulé 'Année faste pour la bienfaisance' du communiqué Belga publié ce même jour sur base de l'article du Morgen mérite donc d'être nuancé. Il ne correspond guère au bilan financier de plusieurs grandes associations dont les recettes issues de la générosité publique sont stables ou en léger tassement (Action Damien, WWF, Rode Kruis, etc).
L'augmentation signficative des legs en faveur de certaines catégories de grandes associations - notamment dans le domaine du cancer - semble par contre incontestable.
Mais une analyse plus exhaustive des résultats 2012-2013 laisserait probablement apparaitre que la plupart des organisations de taille moyenne n'ont guère bénéficié d'une augmentation significative des recettes issues de la générosité publique, comme le laissent supposer les titres de divers articles.

Sources:

RTBf - Revoir : JT (23/08 19h30)

De Morgen: '2013 was recordjaar voor het goede doel' (23/08)

-> Consulter la liste des articles d'actualité parus sous Rubrique 'Générosité publique: chiffres-clés'

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2