"Une grande performance mérite un grand public"

C’est en Belgique, à Anvers en septembre prochain, que se dérouleront cette année les Special Olympics European Summer Games.

La campagne de lancement bénéficie de la complicité de diverses personnalités du monde sportif – Kevin De Bruyne, Kim Gevaert, Jean-Michel Saive - dont le visage se distingue par des traits caractéristiques de personnes atteintes du symptôme de Down.

Message : serions-nous fans de ces champions s’ils étaient handicapés ?

Débat dans 'De Standaard'

La campagne semble susciter d’emblée nombre de réactions, le plus souvent positives, dont De Standaard se fait l'écho dans ses éditions du 14&15/08/2014, sous le titre 'Kijk naar de sporter maar niet naar zijn ogen".

Pour Gino Van Ossel, professeur de marketing à la Vlerick School, le choix des personnalités sollicitées s’inscrit ici parfaitement dans la logique du message proposé. Et de pointer d’autres campagnes associatives qui manquent de crédibilité du fait de personnalités artificiellement associées à une cause qui ne leur semble en réalité guère proche.

L'article du Standaard reprend le point de vue critique d'un représentant d'Inclusie Invest et la réponse de Mark Vanlombeek, porte-parole de Special Olympics.

Pour plus d’infos :

-> Consulter la liste des articles d'actualité parus sous Rubrique 'Campagnes de collecte'

 

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2